Entretien avec Samuel Coquard, directeur de la maîtrise des Bouches du Rhône

Dernière mise à jour : 19 mars

Zibeline (mars 2022)



Le concert du dimanche 6 mars, intitulé Fauré Saint-Saëns, une amitié sincère, réunira à Château-Gombert les forces de la maîtrise, de l’organiste Emmanuel Arakélian et du chœur Asmara

Zibeline : Comment appréhendez-vous ce retour de la maîtrise des Bouches du Rhône sur scène, après plusieurs mois d’absence ?

Samuel Coquard : Il est vrai que la maîtrise relance avec ce concert sa saison « personnelle », mais elle n’a pas pour autant disparu des scènes, bien au contraire. Nous avons pu faire un concert au mois de septembre pour la rentrée des Chœurs. Nous étions à l’Opéra de Marseille le mois dernier pour le concert du CALMS, notamment. Et j’en oublie !

Pensez-vous que ce chœur d’enfants, que vous dirigez depuis désormais vingt ans, récolte aujourd’hui la reconnaissance qu’il mérite ?

Les grandes institutions qui nous invitent connaissent évidemment sa valeur : l’Opéra de Marseille, le Festival d’Aix, les Chorégies d’Orange… Nous n’avons pas non plus à rougir des phalanges qui nous ont invités : le Philharmonique de Radio France, l’ONF, l’ONL, Bordeaux, Toulouse, Cannes, Nice… Ou même les grands chanteurs qui ont travaillé avec nous, dont Roberto Alagna ou Jonas Kaufmann, ou encore les compositeurs qui ont écrit pour nous ! Michaël Levinas, Patrick Burgan, et d’autres… Mais la maîtrise n’est à mon goût pas assez connue du grand public.

Lire la suite

Article publié le 02/06/2022

Par Zibeline